Nouvelle défaite, et les choses vont de mal en pis pour l’OCK

Farid barigo 

      La situation  se complique pour  l’Olympique de khouribga qui revient de Fès avec une nouvelle défaite face au MAS sur le score de 0-2, pour le compte de la sixième journée de la Botola Pro.

      Une défaite qui met l’OCK dans une mauvaise posture pour camper en bas de tableau avec un total de deux points issus de deux nuls et quatre défaites, sur un total de dix-huit points en jeu.

     Et comme dit l’adage : « Quand on n’est pas capable de gagner un match, il faut être capable de ne pas le perdre, », ce n’est malheureusement pas le cas  pour les khouribguis qui n’accumulent que les défaites. Face au MAS en effet, ces derniers n’ont pas su se conformer à cet adage, car ils ne méritaient pas en fait, de revenir à leur base avec une victoire ou du moins un nul, vu la pauvreté du jeu présenté et supervisé par le coach tunisien qui tarde à faire ses valises au regard d’un bilan quasiment

négatif.

     Encore faut-il noter que cela fait longtemps qu’on n’a pas vu les phosphatiers présenter une copie de jeu si pauvre aussi bien offensivement qu’en défense que lors de cette année. 

      Mais le mal de l’OCK reste justifié par les problèmes et événements devenus un imbroglio total dans lequel patauge le club depuis des mois, avec des adhérents qui s’entredéchirent pour s’accaparer présidence du club. Des joueurs qui demandent leur dû, pour refuser la semaine dernière de s’entraîner. Les caisses sont vides et l’OCP, premier pourvoyeur de fonds au club, refuse jusqu’à nos jours de subventionner le club faute d’absence d’un nouveau comité. 

En gros, avec cette chute vertigineuse de l’OCK, les prémisses d’une descente en deuxième division sont déjà là.

Comme quoi, vu l’incapacité des 76 adhérents du club de former un comité, si on ne met pas en place un comité provisoire composé de gens de bonne volonté même en dehors de la sphère des adhérents, pour diriger l’équipe, avec l’intervention bien-sûr, de la première autorité de la province de khouribga, l’OCK risque de foirer pour toujours. Dont acte !

عن خالد الطيب

شاهد أيضاً

L’OCK sans âme, toujours en déroute

Un comité de sauvetage s’impose                                 Farid barigo        Les journées s’assemblent et se ressemblent pour …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *